Argentine: le tourisme

L’Argentine est la 28ème puissance économique mondiale (3ème d’Amérique latine, derrière le Brésil et le Mexique) et la 46ème destination sur le plan mondial en termes d’arrivées touristiques internationales en 2014, avec presque 6 millions d’arrivées (OMT, baromètre avril 2015).

Selon le rapport UNWTO, Faits Saillants du tourisme (Edition 2016), en 2015, l’Amérique du Sud représentait 16 % de parts du marché des arrivées touristiques internationales en Amérique. L’Argentine représentait 3  % de ces 16%.

Pour ce qui est des recettes touristiques internationales, l’Argentine avait reçu 4,4 % de parts de marché (l’Amérique du Sud représentait 8,4 % des parts de marché en Amérique).

D’après le rapport WTTC Travel & Tourism Economic impact 2017, la majorité des touristes sont venu en Argentine pour les loisirs (69,8 %, le reste est venu pour affaire). Les prévisions pour 2027 annonce une hausse de 3,8%  de ce chiffre. Les voyages internationaux représentent une minorité (13 % contre 87 % domestiques). Par ailleurs, la contribution totale du tourisme au PIB s’élève à 9,6 % et le tourisme a généré 8,8 % de l’emploi total (direct et indirect).

Deuxième pays d’Amérique du Sud, après le Brésil, e

n termes d’arrivées et de recettes, le secteur du tourisme est un vecteur clé d’amélioration pour ce pays et la présidente (de 2007 à 2015) Cristina Fernandez de Kirchner a déclaré qu’il « contribue de manière importante à l’économie nationale et est un outil puissant de développement territorial car il permet de créer du travail décent et de la richesse dans tout le pays. » Elle a d’ailleurs souhaité faire du pays la destination de référence en Amérique du Sud et les chiffres sont en croissance constante.

Un peu plus de la moitié (53%) des touristes qui visitent l’Amérique s’envolent d’Europe et 62 % des touristes qui visitent l’Amérique du Sud sont motivés par le loisir, les activités de récréation et la détente (leisure, recreation and holiday).

Les parcs nationaux et autres habitats de la faune sont directement concernés par cette motivation. Il est donc important de s’assurer que l’impact touristique sur les animaux et leurs habitats reste minime et que chaque touriste adopte un comportement respectueux. Il est nécessaire qu’il soit informé des conséquences de son voyage et surtout de son comportement sur place, afin qu’il puisse adopter la meilleure attitude.

argentina-1060152_1280

Sources : Données Banque MondialeWTTCUNWTOMedia UNWTO, Continents insolites, Thomas Cook, BT Tours, Club MedFrance Diplomatie, Veille Info Tourisme, Lonely Planet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.