Pantanal

Mato Grosso (état)

  • Pantanal

« Au départ de Porto Jofre, recherche du jaguar », « Safari photo », « admirer les oiseaux sur la route entre Cuiaba et Pantanal », « Promenade à cheval en forêt », « Excursion en bateau sur le fleuve Muturn pour observez la faune et flore locale » (Thomas Cook) 

Le Pantanal a été déclaré au Patrimoine Mondial de l’Unesco et est le sanctuaire de vie sauvage le plus important (largest seasonal foodplain) d’Amérique du Sud si l’on tient compte de l’énorme variété d’écosystème qui l’entoure (forêt tropicale amazonienne, forêt atlantique, …). C’est la plus grande plaine inondée saisonnière au monde.

Continents Insolites le qualifie d’un des meilleurs endroits au monde pour observer les animaux.

En effet, pécaris, cerf, grand fourmilier, jaguar, serpents (boas, anacondas), capibara et caïmans, sont quelques exemples de la faune résidente. Le voyagiste propose une « extension jaguar », qui permet de partir à la recherche du félin pendant 8 à 10 heures par jour. Il conseille de partir pendant la saison sèche (entre juin et octobre) afin d’apercevoir le jaguar à un point d’eau.

Il est inondé près de 6 mois par an par les eaux du fleuve Paraguay et de ses affluents. Grâce à cela, il a évité l’exploitation humaine et ainsi préserver la diversité de sa faune et de sa flore, bien qu’il soit un must-do pour l’écotourisme, mettant en concurrence ceux qui offrent des balades en cheval ou en bateau. Les eaux regorgent de piranhas et de caïmans (jacarés) et au dessus d’eux volent des toucans, des aras et des papillons.

Le permis de pêche est nécessaire en saison sèche.

D’après le site de Lonelyplanet, c’est ici le meilleur endroit pour observer le jaguar

Lors de la saison sèche, il existe des circuits en 4×4, à cheval et en bateau et on y dort en écolodge.

À compléter

Classé à l’UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/999, ce marécage mythique est le plus grand au monde. Il offre un cadre exceptionnel pour observer, les Caïmans et autres reptiles, Capibara, ibis, toucans, en glissant sur le marécage en bateau… C’est aussi à cheval que l’on vous proposera la découverte car il n’est pas praticable à pieds.

C’est là que vit la plus grande concentration de perroquets d’Amérique du Sud. En fonction du voyagiste choisi, il est possible de visiter un centre de réinsertion des perroquets.

La pêche aux piranhas est proposée. (voir « piranhas »)

Sources : http://www.visitbrazil.comn, http://www.continents-insolites.com/,  globe-rêveur 11e édition,  http http://www.lonelyplanet.com,  http://www.geo.fr, unseco.org, larousse.fr, http://www.pantanal.org/pantdivs.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s