Le tourisme au Costa Rica

Motivations de voyage

Doté d’une biodiversité exceptionnelle et de paysages magnifiques, le pays possède également les infrastructures nécessaires pour permettre aux visiteurs de découvrir le pays tout en étant ambassadeur de l’écotourisme.

D’après le Routard, le tourisme n’empiète pas ici sur le bien-être de la population et il y règne une belle douceur de vivre.

Entre une flore luxuriante, des côtes propices à la plongée et au snorkeling, des randonnées à pratiquer vers les volcans, le pays rassemble la plupart des atouts d’Amérique Centrale.

Saison touristique idéale

 La saison sèche est la plus agréable pour visiter le pays, elle s’étend de décembre à avril.

Impact économique

D’après le rapport OMT (1), il y a eu 2 925 000 arrivées de touristes internationaux en 2016, soit la plus grande croissance (10%), pour le pays qui est aussi la première destination d’Amérique centrale en termes d’arrivées. 3 145 000 arrivées étaient attendues pour 2017 (2).

Côté dépenses, les recettes du tourisme international étaient de 3 879 millions de dollars (3 105 millions d’euros), soit 1,2% des parts de marché d’Amérique. Le pays est devancé par le Panama (1,4% des parts).

Les dépenses domestiques représentaient 31,2% tandis que les dépenses de visiteurs étrangers étaient de 68,8 %.

La plupart des dépenses étaient de nature de loisir (76,7%) plutôt que business (23,3%).

Selon WTTC (2), la contribution directe du Travel & Tourism au PIB était de 5,1% et il est prévu que cela augmente de 4,7% d’ici 2027. La contribution totale est, elle, de 5,2% et devrait augmenter de 3% d’ici 2027.

Par rapport à l’emploi, la contribution directe du Travel & Tourism est de 5,2% et la contribution totale est de 12,9%.

Environnement et préservation

D’après les données de la Banque Mondiale (3), la surface forestière du pays est de 27 560 km² (la superficie du pays est de 51 100 km²) et les surfaces terrestres et marines protégées représentent 3,1% du territoire total.

Selon Protected Planet (4), il y a 187 zones protégées (3 internationales, 11 nationales, …) ce qui représente 27,6% de zones terrestres et 0,83%. La différence de données par rapport à la Banque Mondiale s’explique par la différence de méthodologie.

D’après le Routard (5) toutefois, c’est le quart du territoire qui est classé en parcs nationaux ou réserves naturelles, le tiers pour le Petit Futé (6), qui ajoute que le Costa Rica représente 5% de la biodiversité de la planète.

costa rica2.jpg

(1) Faits saillants OMT du tourisme, édition 2017

(2) © World Travel & Tourism Council [Travel & Tourism Economy Impact 2017]. All right reserved.

(3) © 2017 The World Bank Group, All Rights Reserved.

(4) Protected Planet

(5) En savoir plus : http://www.routard.com/guide/code_dest/costa_rica.htm#ixzz55xH4IHbZ

(6) Read more at https://www.petitfute.com/p53-costa-rica/guide-touristique/#RvBsSrgcyp531gh7.99

Autres sources: Petit FutéGeoGlobe-rêveur

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s